Groupe Communiste, Républicain et Citoyen de la Mairie de Toulouse

Web TV du PCF 31

Les vidéos de PCFTV31 sur Dailymotion

Les élus communistes de Toulouse soutiennent «la marche pour la culture» organisée aujourd'hui à Toulouse par les intermittents du spectacle. Le démantèlement du service public et de graves menaces de réduction budgétaire ont fait réagir et marcher les professionnels du spectacle dans plus de 10 villes françaises.

Lire la suite...

 

Du 24 février au 1er mars se déroule à Toulouse le Festival Ciné-Palestine. En cette année 2014, proclamée par l'Assemblée générale de l'ONU : « Année internationale de la solidarité avec le peuple palestinien », les élus communistes de la ville de Toulouse se félicitent de la tenue de la semaine du cinéma palestinien à Toulouse. Avec Jaurès nous proclamons à nouveau que L'affirmation de la paix est le plus grand des combats.

Pierre Lacaze, pour le Groupe Communiste Républicain et Citoyen.

 

Les élus communistes condamnent les tags racistes, homophobes, antisémites et anticommunistes qui ont sali notre ville dans la nuit du 15 février.

Nous espérons que la police arrêtera rapidement les auteurs de ces dégradations et que la justice sera d’une extrême sévérité pour sanctionner ce qui s’apparente à une attaque en règle contre notre république. Comme dans les années 30, des groupes fascistes semblent vouloir exploiter la crise et le grand désarroi de nos concitoyens pour les emmener à se monter les uns contre les autres. Les toulousains doivent être solidaires face à ce péril et nous les appelons à manifester contre les discriminations en participant au rassemblement initié par Arc en Ciel le samedi 22 février à 14h30 face à l’espace des diversités et de la laïcité au 38 rue d'Aubuisson. __ Le groupe des élus Communistes, Républicains et Citoyens de la ville de Toulouse.__

 

Les élus communistes de Toulouse ont battu le pavé de la ville avec les milliers de manifestants rassemblés ce jeudi pour l'emploi, les salaires et la protection sociale. Alors que les plans de suppression d'emplois se multiplient dans le pays et dans le département, Pierre Lacaze et Monique Durrieu ont prolongé la manifestation du matin à Toulouse en soutenant les 2 000 salariés d'Airbus rassemblés en début d'après-midi à Blagnac.

Lire la suite...

 

Les élus communistes de Toulouse soutiennent l'appel syndical à une journée de grève et de manifestation interprofessionnelle le 6 février.

La crise économique et politique que traverse notre pays devient de plus en plus désastreuse pour les salariés, confrontés à des conséquences sociales dramatiques. L’augmentation des profits pour les actionnaires alors que les plans de licenciements se multiplient comme chez Sanofi, Airbus ou Mory-Ducros, les annonces de François Hollande autour du pacte de responsabilité sont autant d'attaques contre tous les acquis conquis par les travailleurs.

Lire la suite...

 

L'hebdomadaire d'extrême droite Minute a vomi sa Une abjecte, comme il en a la triste habitude. Raciste, minable et stupide, elle illustre parfaitement la tradition de l'extrême droite française qui, en ce moment de crise grave dans le pays, se sent pousser des ailes. Cette publication s'en prend aussi à la seule ministre dont le combat emblématique en faveur du mariage pour tous avait réuni l'ensemble des progressistes de notre pays. En s'attaquant à Christiane Taubira, Minute s'attaque aussi à la République et à ses valeurs parmi lesquelles figurent celles de l’égalité et de la fraternité.

Lire la suite...

 

Depuis juillet 2012 les salariés de SANOFI font face à la décision de leur direction de se désengager du site de Toulouse (640 salariés) et d’arrêter toute recherche à Montpellier (200 salariés). Aujourd'hui, 349 suppressions de postes et 350 transferts géographiques de salariés sont actés, avec pour 350 salariés toulousains restants la certitude que les plates formes où ils vont être affectés disparaîtront dans les 5 ans.

Lire la suite...

 

Une grande réforme fiscale était attendue suite à l’élection présidentielle, mais depuis le cap d'une fiscalité injuste et dans la continuité du mandat de Sarkozy a été maintenu. La recette est toujours la même : on épargne les revenus du capital, de la spéculation et on donne le change avec une taxe provisoire sur les plus hauts revenus, mais le gros de la ponction s’opère sur les ménages moyens et modestes. Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a engagé une vaste réforme de la fiscalité des ménages et des entreprises et une concertation avec les partenaires sociaux. Elle doit être suivie de réels effets.

Lire la suite...

 

Nous vivons ces dernières semaines, depuis le crime contre l’Humanité que constitue l’utilisation d’armes chimiques en Syrie, une crise internationale où les va-t’en guerre ont multiplié les offensives pour passer par-dessus le droit international. Alors que nous commémorions le 31 juillet la mémoire de Jean Jaurès, voilà qu’un mois après le risque, d’entrée en guerre de la France en Syrie, est majeur avec de possibles répercussions sur un conflit régional, la notion de guerre froide vient de réapparaitre dans toute la presse française. Nous tenons comme Jean Jaurès en son temps, à réaffirmer notre engagement pour la paix et la primauté des solutions politique tout en condamnant les actes criminels d’où qu’ils viennent. En cette rentrée, les communistes réaffirment leur combat pour la paix.

Lire la suite...

 

La Réforme des retraites proposée par le gouvernement, en dehors de tout accord des partenaires sociaux et avec une opposition d’une majorité des syndicats, constitue une nouvelle attaque contre notre système de retraite par répartition, directement issu du CNR dont nous fêtons cette année les 70 ans. Cette réforme s’inscrit dans la logique de celle de Nicolas Sarkozy combattu par toutes les forces de gauche en 2010 et l’ensemble des confédérations syndicales avec le soutien d’une majorité de notre peuple. Pourtant comme en 2010 le monde du travail n’est pas écouté, cette réforme ne revient pas sur l’âge de départ à la retraite aujourd’hui à 62 ans que François Mitterrand avait institué à 60 ans.

Lire la suite...

 

Mise en vente de l'usine Freescale

Le site de 20 hectares avait été fourni par la municipalité pour une somme symbolique à l’entreprise (Motorola devenue Freescale) dans la perspective de créer des milliers d’emplois : cette entreprise qui réalise des bénéfices, après avoir procédé à un plan de licenciement massif, met aujourd'hui en vente son terrain et ses bâtiments en espérant réaliser une opération juteuse.

Un tel procédé pose la question du contrôle des aides publiques aux entreprises !

Le Groupe Communiste, Républicain et Citoyen de Toulouse soutient la demande de la CGT Freescale que le site soit rétrocédé par Freescale à la ville pour un euro symbolique afin d'y réimplanter des activités créatrices d'emploi.

 

La décision de diminuer le temps de travail des AVS (Auxiliaires de Vie Scolaire) de 80 à 50% pour la rentrée scolaire 2013 en Haute-Garonne est une ineptie. Cette mesure de rigueur couplée à la hausse des effectifs pour les classes spécialisées (CLIS dans les écoles primaires et ULIS dans les collèges et lycées) va aggraver la situation des enfants en situation de handicap, qu'ils soient scolarisés en milieu ordinaire ou en classe spécialisée. Le rectorat se défend de vouloir faire des économies, brandissant des créations de postes en CUI (Contrat Unique d'Insertion de 20H par semaine réservés aux demandeurs d'emploi, sans qualification spécifique) : les enfants souffrant d'un handicap n'ont pas besoin de mesurettes mais d'un programme global à l'échelle nationale qui puisse leur assurer une prise en charge systématique et un suivi professionnel et spécialisé en fonction du handicap ! Les élus(-es) communistes, républicains et citoyens réclament la création d'un véritable statut des AVS, avec formation diplômante et contrats pérennes à temps plein ou partiel non subi !

 

Dans la continuité de l'action républicaine qui avait été menée le 15 février 2013 (accompagnement de personnes privés de papiers à la Préfecture pour retirer les dossiers de régularisation dans le cadre de la circulaire « Valls ») par les élus du Groupe Communiste, Républicain et Citoyen de la Ville de Toulouse en partenariat avec le CLIC Sans papiers (Comité de Liaison Inter Collectif) et l’A.D.E.C.R (Association Départementale des Élus Communistes et Républicains), les élus communistes, républicains et citoyens renouvellent cette initiative demain matin, vendredi 05 juillet 2013, en compagnie d'autres élus de gauche et du CLIC.

C’est pourquoi nous vous convions à une conférence de presse à 10H30, à la sortie de la Préfecture (formalités administratives – côté rue Sainte Anne / rue Saint Jacques).

Jean-Paul PLA, élu CRC en charge des questions de régularisation des privés de papiers et Pierre LACAZE, Président du Groupe CRC

 

Lors des prises de paroles des groupes politiques au Conseil Municipal de Toulouse, ce vendredi 21 juin 2013, au nom du Groupe des élus Communistes, Républicains et Citoyens, Pierre LACAZE a salué l'élan de solidarité vis-à-vis des communes et des personnes victimes des inondations dans le sud du département, élan que le Groupe avait appelé de ses vœux. Il a exprimé à l'opposition municipale que « l'on ne peut pas saluer cet élan, saluer l'envoi de personnel municipal et de moyens matériels en renfort vers les communes inondées et dénoncer dans le même temps la hausse des dépenses de fonctionnement : le service public, encore une fois, fait la démonstration de son importance et de son efficacité. Renforcer le service public est un enjeu majeur.

Lire la suite...

 

Donner de l'air à TOULOUSE

Dans le cadre de sa Politique de Développement des Transports Collectifs sur tout le territoire de l'agglomération, Tisséo met en place un réseau utilisant en complémentarité plusieurs modes de transports collectifs :métro, tram, bus et bus à haut niveau de service (BHNS)

C'est dans ce cadre que le projet du BHNS Plaisance du Touch, Tournefeuille, Lardenne, Saint Cyprien, Pont des Catalans, Boulevards, gare Matabiau est mis au débat avec les populations.

Les Élus Communistes du secteur Rive Gauche, soutiennent ce projet car il permettra à des milliers d'habitants de bénéficier de transports de qualité à un coût très inférieur au prix du déplacement voiture.C'est une politique de solidarité qui contribue au droit au transport pour tous. Sur un axe où aujourd'hui circulent plus de 10 000 voitures individuelles par jour ce transport alternatif réduira la pollution atmosphérique et le bruit.

Bernard MARQUIE, Monique DURRIEU Élus du Secteur II de Toulouse Et Membres du Conseil d'Administration du SMTC Tisséo

 

« Pour le Groupe Communiste, Républicain et Citoyen de Toulouse la préoccupation majeure est celle des réponses à la population toulousaine en terme de perte d’emploi, de difficultés de logement, etc. Partout en Europe les populations subissent des plans d’austérité draconiens qui aggravent la précarité. La Commission européenne pousse à la création d’une zone de libre échange avec les Etats-Unis : ce sont des orientations qui ne conduiront pas à une sortie de crise et qui vont aggraver les problèmes de la population. Tout le monde se félicite des propositions faites pour Sanofi à Toulouse, propositions apparaissant comme un moindre mal, mais pour nous le compte n’y est pas : Sanofi est le 1er groupe au niveau des cotations en bourse. La logique capitaliste est celle de recherche de bénéfices supplémentaires, au détriment de l’emploi, de la recherche et de la santé publique ! Le rapport rendu sur Sanofi est certes une avancée significative mais nous voulons saluer principalement la forte mobilisation des salariés du site. Nous sommes inquiets pour la suite et nous demandons aux collectivités territoriales de suivre de très près l’évolution de la situation dans les 5 ans à venir. Nous apportons notre total soutien à la lutte des salariés. Sur la question de la librairie Privat, en réponse à Monsieur Moudenc, ce sont des choix libéraux assumés mais la situation nous conforte aussi dans le choix qui a été celui de la majorité municipale pour une aide au maintien des commerces de proximité par une politique foncière forte. Nous nous félicitons de l’adoption du mariage pour tous. Les engagements de François Hollande que nous attendons maintenant sont le droit de vote aux résidents étrangers et le non cumul des mandats ainsi que la question de la fraude fiscale : mille milliards d’euros échappent à la richesse nationale ! Il faut stopper ce hold-up et ne pas amnistier les fraudeurs comme le proposait Monsieur Moudenc en tant que député. Nous saluons également l’arrivée de Martine Martinel qui va apporter au sein du Conseil une vision nationale sur ces différents sujets. Enfin nous espérons la victoire du Stade Toulousain ce soir ! »

 

Les élus communistes, républicains et citoyens votent contre le vœu présenté par Jean-Luc Moudenc relatif à la réforme des rythmes scolaires car Monsieur le Maire de Toulouse, sous l’insistance de notre groupe, a écrit au Ministre de l’Education Nationale, Vincent Peillon, pour demander la possibilité de conserver à titre dérogatoire quelques mercredis de concertation pour l’année scolaire 2013-2014, ce qui est demandé par les organisations syndicales des enseignants du premier degré.

 

Pour le Groupe Communiste, Républicain et Citoyen de Toulouse le compte n'y est pas sur les emplois Sanofi maintenus sur le site de Toulouse. Les élus et militants communistes qui soutiennent les salariés de Sanofi et leur Inter Syndicale depuis l'été 2012 s'engagent à poursuivre leur mobilisation pour que soit entendue en totalité la revendication des salariés. Si l'on peut se féliciter que le maintien du site soit acté et que la reconnaissance du travail des salariés et de leur mobilisation soit effective, nous restons inquiets du possible fractionnement du site Sanofi au travers de la création de start up qui soi-disant maintiendraient de l'emploi mais risquent surtout de fractionner les équipes de recherche pour mieux les fermer plus tard et qui au bout du compte cassent le statut des 640 salariés.

La totalité des salariés doivent rester Sanofi ce qui garantira le maintien du site au delà de 5 ans. Nous invitons toutes les formations politiques à rester vigilantes et mobilisées au coté des salariés ainsi que les collectivité territoriales pour que ce que nous croyons sauvé aujourd'hui ne soit pas cassé dans cinq ans ou avant. C'est la direction de Sanofi qui doit céder, pas les salariés : ce doit être la volonté de l'Etat dans ce dossier.

 

Le Groupe Communiste, Républicain et Citoyen de Toulouse relaie et soutient la demande et le projet du Comité de Quartier Saint-Michel en faveur de l’ouverture de l’ex-prison Saint-Michel aux toulousains et toulousaines à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine : ce lieu de mémoire symbolique de la Résistance à Toulouse, n’accueillant plus de détenus, doit être ouvert au public comme il l’était entre 2004 et 2008, à la fois en tant en tant que lieu de mémoire, mais aussi en tant que lieu de culture. Ces deux aspects étant ceux que nous défendons pour l’avenir de cet ensemble architectural exceptionnel.

Jean-Marc Barès, élu membre du Groupe CRC

 

Soutien aux salariés de Sanofi Toulouse !

Le Groupe Communiste, Républicain et Citoyen de Toulouse soutient et appelle à soutenir le rassemblement organisé à l’appel de l’intersyndicale de Sanofi Toulouse ce vendredi 17 Mai 2013 à partir de 8h15, place St Etienne devant la préfecture pour défendre la recherche et les emplois. Ce rassemblement a lieu à l’occasion de la visite du Ministre du redressement productif pour la présentation des conclusions de la mission mandatée par le Gouvernement au sujet du site de Sanofi Toulouse menacé de fermeture (614 emplois concernés).

- page 1 de 15